Les 5 Types d’Allergies au Gluten

gluten_types_intolerance_allergie_sorte

Qu’est qu’une allergie au gluten ? De nos jours, il est assez fréquent d’entendre des gens dire qu’ils ont une « allergie au gluten » que ce soit dans les restaurants ou dans les magasins et de les voir exiger des produits ou des plats qui n’en contiennent pas, mais le problème est que l’existence même de l’allergie au gluten est remise en cause par les scientifiques et jusqu’à aujourd’hui rien n’a été prouvé à ce sujet. Les médecins et scientifiques n’utilisent pas le terme d’allergie, et la plupart des réactions au gluten ne sont pas de véritables réactions allergiques.

RECEVEZ-LE GRATUITEMENT

Alors qu’est-ce que les gens veulent dire lorsqu’ils parlent d’allergie au gluten ?

La plupart des gens utilisent le terme « allergie » pour désigner un problème médical qui implique des réactions du système immunitaire au gluten. Voici les cinq problèmes de santé que vous pouvez rencontrer si vous ne supportez pas le gluten :

  • La Maladie Cœliaque. C’est la forme la plus connue d’« allergie au gluten », même si ce n’est pas du tout une allergie. La maladie cœliaque (parfois également appelée « sprue cœliaque ») est une maladie auto-immune avec de graves conséquences et dont le seul traitement actuellement connu consiste à éviter tout contact avec des aliments contenant du gluten.Lorsque vous souffrez de la maladie cœliaque et que vous consommez du gluten (une protéine que l’on trouve notamment dans les grains de blé, d’orge et de seigle), le gluten déclenche une réaction innapropirée de votre système immunitaire qui commence alors à s’attaquer à la muqueuse de votre intestin grêle, qui peut aller jusqu’à en ronger la paroi dans un processus connu sous le nom d’atrophie des villosités. Ce problème de santé provoque souvent des symptômes au niveau du système digestif, mais il peut également affecter d’autres parties de votre corps. Près de 1 % des Européens souffrent de la maladie cœliaque.
  • La Sensibilité au Gluten Non Cœliaque. La sensibilité au gluten, également connu sous le nom de « sensibilité au gluten non cœliaque », est un problème de santé connu depuis peu : lorsqu’une personne ne souffre pas de maladie cœliaque, mais dit qu’elle a une « allergie au gluten », il est fort possible qu’elle veuille dire qu’elle souffre de sensibilité au gluten non cœliaque.Les scientifiques et médecins comment à peine à s’intéresser à ce problème de santé et à le reconnaître en tant que tel. Les personnes atteintes ne souffrent certes pas de la maladie cœliaque, mais déclarent néanmoins des symptômes désagréables lorsqu’ils consomment des aliments qui contiennent du gluten. Le problème peut être très similaire à la maladie cœliaque en termes de symptômes, ce qui rend difficile l’établissement d’un diagnostic précis.

    À l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen reconnu de diagnostiquer la sensibilité au gluten non cœliaque (bien que les chercheurs y travaillent), mais une fois que ce diagnostic est fait, certains scientifiques pensent que le nombre de personnes atteintes de cette forme d’« allergie au gluten » est beaucoup plus important que le nombre de personnes souffrant de la maladie cœliaque. Là encore, comme pour la maladie cœliaque, le seul traitement actuellement connu pour soulager la sensibilité au gluten non cœliaque est d’éviter totalement tout aliment contenant du gluten.

  • L’Intolérance au Gluten C’est un terme qui a longtemps été utilisé de manière interchangeable avec les autres. Autrefois, les gens disaient même qu’ils étaient « intolérants au gluten » alors qu’ils ne souffraient pas de la maladie cœliaque, mais qu’ils avaient tout simplement eu des problèmes en mangeant des aliments contenant du gluten. « Je suis intolérant au gluten – Je ne peux rien manger qui contienne du gluten ! » vous avez sûrement déjà entendu ce genre de phrases et le terme « intolérance au gluten » est de plus en plus présent dans le vocabulaire courant (et bien sûr dans les recherches Google).gluten_regime_5_conseilsDans certains cas, le terme a été même utilisé pour désigner la « maladie cœliaque » (et bien sûr pour parler d’« allergie au gluten »), ce qui a créé un certain flou autour de ce problème de santé. Mais de nos jours-ci, les chercheurs et les médecins s’accordent sur le fait que l’utilisation du terme « sensibilité au gluten non cœliaque » convient davantage que l’expression « intolérance au gluten » pour les personnes qui n’ont pas la maladie cœliaque, mais qui souffrent de symptômes lorsqu’ils consomment des aliments contenant du gluten. En fin de compte, le terme « intolérance au gluten » tombera sans doute bientôt en désuétude.
  • La Dermatite herpétiforme. C’est ce qu’on appelle les « éruptions cutanées dues au gluten ». La dermatite herpétiforme est une éruption cutanée qui cause d’incroyables démangeaisons et qui se produit lorsque vous mangez du gluten. Étant donné que beaucoup de gens souffrent d’éruptions cutanées associées à des allergies, il n’est pas rare que des personnes désignent la dermatite herpétiforme comme une forme d’« allergie au gluten », bien que ce ne soit pas une véritable allergie – tout comme la maladie cœliaque, la dermatite herpétiforme est également auto-immune (ce qui indique que votre propre le système immunitaire s’attaque à votre corps en réponse à une ingestion de gluten).Si vous avez une dermatite herpétiforme en plus d’avoir été diagnostiqué comme souffrant de la maladie cœliaque (après des tests sanguins), vous êtes considéré comme souffrant de la maladie cœliaque. Si vous êtes diagnostiqué comme souffrant de dermatite herpétiforme, signifie que vous devez éviter le gluten afin de garder votre éruption cutanée sous contrôle.
  • Ataxie au gluten L’ataxie au gluten implique une attaque du cerveau et du système neurologique par le système immunitaire en réponse à la consommation d’aliments contenant du gluten – des conséquences assez effrayantes. Cette maladie auto-immune est heureusement rare (bien qu’elle soit de plus fréquente), mais elle fait partie des allergies au gluten.Les personnes atteintes d’ataxie au gluten doivent suivre un régime sans gluten afin d’éviter tout dommage neurologique.
  • Allergie au blé L’allergie au blé est en fait une véritable allergie, mais beaucoup de personnes pensent qu’elle fait référence à une « allergie au gluten », alors qu’en réalité cette réaction allergique implique plusieurs composants du blé qui ne se limitent pas à la protéine de gluten. Cette allergie au blé est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes.

En résumé  :

Comme vous avez pu le lire dans cet article ; une personne qui se dit allergique au gluten peut souffrir de l’un ou l’autre des problèmes de santé présentés ci-dessus. Pourtant, il existe un point commun entre eux, leur traitement. Pour éviter de déclarer tout symptôme, le principal remède reste préventif, optez pour un régime sans gluten.

Besoin d'un programme pour vous tonifier?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Fabien Guenier

Fabien est diététicien nutritionniste à Bordeaux. Il accompagne les sportifs qui souhaitent adapter leur alimentation à leur condition de vie que ce soit pour perdre du poids ou augmenter leur masse musculaire.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
5a4caa286e8d25080cc964e4b9e531529999999999999999999999999999