9 conseils pour assurer au CrossFit pour les débutants

conseils-debutants-crossfit

Entrer dans un club de CrossFit pour la première fois peut être un peu intimidant.
Vous verrez sûrement des tas de corps d’apollon avec des abdos saillants, enchaînant les exercices les uns après les autres. Vous vous poserez sûrement de nombreuses questions. D’où sortent tous ces athlètes ? Ont-ils un tarif de groupe ? C’est quoi ce gars torse nu et plein de tatouages qui murmure en faisant ses exercices ? Est-ce que tous ces gens font leurs exercices sans programme ? N’ayez pas peur, ces personnes ne vont pas vous mordre ! Ce sont en réalité des personnes très sympas et qui vous soutiendront si vous vous donnez à fond tout comme ils le font. Vous aurez peut-être beaucoup d’information à assimiler en une fois si vous vous êtes pour l’instant limité à faire quelques pompes tout seul chez vous. Mais ne vous inquiétez pas nous sommes là pour vous éclairer ! Voici nos 10 conseils à l’intention des débutants qui vous aideront tout au long de votre voyage au pays du CrossFit.

Vous êtes en compétition avec vous-même, pas avec les autres

Quand vient le temps de faire votre WOD (Workout of the day ou Entraînement du Jour), ne vous sentez pas obligé de faire des programmes trop intenses ou avec trop de poids parce que vous voyez les autres le faire. Allez à votre rythme. Laissez l’intensité venir à vous. Vous avez besoin d’une solide base musculaire et de souplesse afin de progresser vers des séances d’entraînement plus exigeantes. Commencez léger, mettez-vous dans de bonnes conditions physiques, et ne vous inquiétez pas lorsque vous voyez une mère de trois enfants qui fait du soulevé de terre avec une barre chargée à 120 kilos lorsque vous peinez avec votre barre à peine chargée. Battez-vous contre vous-même avant d’essayer d’entrer en compétition avec les autres. Ce qui m’amène à mon prochain point.

Ne soyez pas trop fier et n’augmentez pas les poids que vous soulevez trop rapidement

Tony Budding (de CrossFit HQ) dit que l’augmentation des poids que vous soulevez doit faire partie intégrante de votre programme, vous ne devez rien laisser au hasard. C’est à vous de gérer ce point, ne vous laissez pas influencer. Vous devez connaître votre corps et ses limites. Mais plus important encore, vous devez garder la tête froide et ne pas faire n’importe quoi.

Ce que vous mangez est plus important que ce que vous soulevez.

Votre régime alimentaire est la véritable clef de tous les aspects de votre vie. Il affecte votre niveau d’énergie, votre capacité de récupération et votre système immunitaire qui vous défend contre d’éventuelles maladies. Pour citer le regretté Jack Lalanne, « Si vous mangez de mauvais aliments vous serez mauvais, mais si vous mangez de bonnes choses ; vous serez bon » lorsque vous débutez, la qualité de votre alimentation est beaucoup plus importante que les quantités que vous absorbez. Appelez ça comme vous voulez : paléo, primal, chasseurs-cueilleurs, ou simplement manger sainement. Si vous mangez aussi sainement que possible, vous n’avez même pas besoin de vous inquiéter des quantités. Vous êtes une Ferrari. Vous ne voudriez pas mettre du carburant ordinaire dans une Ferrari, non ?

N’ayez pas peur de demander des précisions et des conseils, vous devez apprendre encore et encore

C’est votre temps, votre argent et, surtout, votre santé. Si vous ne comprenez pas tout, n’hésitez pas à demander. Et si vous ne comprenez toujours pas, redemandez ! N’ayez pas peur de demander des précisions si vous ne comprenez pas entièrement un concept, un mouvement, ou si vous pensez que d’autres dans votre cours seront frustrés parce que vous prenez trop de temps pour comprendre. Nous avons tous été débutants, personne n’a la science infuse. Nous avons tous été confrontés à cette situation. Apprendre la mécanique de certains mouvements comme le kip, le squat, le soulevé de terre, ou le développé olympique demande beaucoup de pratique et nécessite que vous soyez observé par un œil critique et exercé. Si vous avez besoin d’aide, il suffit de demander.

Lire : 3 mythes à propos du squat

Le CrossFit n’est pas tout

Le Crossfit est un programme qui permet de développer sa force et d’acquérir une bonne condition physique qui met l’accent sur la préparation physique générale (PPG). Le CrossFit évolue rapidement vers un véritable sport, mais cela ne signifie pas qu’il doit être l’unique sport que vous pratiquez ou qu’il doit devenir vital pour vous. Je fais du Crossfit afin de pouvoir faire toutes les activités que je veux : sortir, faire du sport, apprendre de nouvelles choses. Et avoir une bonne condition physique générale me permet de relever de nouveaux défis. Mais le CrossFit n’est pas toute ma vie. Je pratique le Crossfit pour avoir une vie et qu’elle soit géniale !

Crossfit-kettlebells

Les choses ne deviennent pas plus faciles, elles sont juste moins difficiles

Plus vous vous immergez dans la difficulté et moins les choses deviennent difficiles. Vous devenez plus fort, vous développez une plus grande capacité aérobie, et devenez fort mentalement. Tous ces aspects, combinés avec l’expérience, vous permettent de savoir quand vous pouvez vous dépasser et quand vous devez faire marche arrière, de sorte que vous pouvez attaquer chaque séance d’entraînement au top de vos capacités. Bientôt vous adorerez être complètement épuisé. Bientôt vous en redemanderez ! Ou peut-être pas, mais je pense que vous avez saisi l’idée.

Lire : Pourquoi certains pratiquants de musculation détestent le Crossfit ?

Vous ne battez pas vos records personnels tous les jours

Ne confondez pas s’entraîner dur et s’entraîner intensément. Même si vous êtes dans un mauvais jour et que vous n’arrivez tout simplement pas à vous entraîner intensément, vous pouvez toujours obtenir beaucoup d’un entraînement sérieux et acharné. L’intensité et le travail acharné sont deux choses différentes. Ne manquez pas votre séance juste parce que vous ne pensez pas que vous n’êtes pas au top et que vous ne ferez pas une grande performance. Vous ne vous sentez pas en grande forme ? OK, diminuez simplement la charge ou le nombre de répétitions par série ou même le nombre de séries, mais entraînez-vous. C’est toujours mieux que de ne pas vous entraîner du tout.

Amusez-vous

Soyons honnêtes, parfois s’entraîner n’est pas vraiment amusant. Franchement parfois c’est même une corvée. C’est à vous que je m’adresse les héros du WOD ! Mais lorsque vous avez terminé votre entraînement, vous vous sentez tellement fier de vous que ça vaut toujours le coup de vous motiver. Vous ne devez surtout pas vous énerver si vous avez fait moins de répétition ou de séries que la personne juste à côté de vous dans votre club. Ne prenez pas votre entraînement trop au sérieux. Souriez ! Riez ! Faites-vous de nouveaux amis. Si vous ne vous amusez pas alors pourquoi êtes-vous là ? Est-ce que vous passez vraiment du bon temps lorsque vous êtes dans votre salle de sport ? Est-ce que vous vous plaisez dans votre communauté sportive ? Est-ce que vous appréciez le soutien et les connaissances que toutes ces personnes vous apportent ? Si oui, alors ne soyez pas trop préoccupé par votre nature compétitive.

Lire : 50 conseils pour vous améliorer au Crossfit

Les choses que vous apprendrez dans un club de Crossfit sont amusantes : mouvements de gymnastique, d’haltérophilie, et pleins de nouveaux gros mots. Vous ne pouvez pas faire ce genre de choses dans un club de gym classique. L’attitude des gens est également très différente ; dans une salle classique, personne ne vous encouragera jamais à terminer vos cinq dernières minutes de vélo elliptique. Et le sentiment que vous aurez la première fois que vous ferez un squat complet avec une charge lourde est tout simplement incomparable, vous aurez l’impression d’avoir accompli quelque chose de grand.

Respecter les périodes de repos et de récupération

De trop nombreux débutants (et même ceux qui sont déjà expérimentés) se laissent prendre dans la spirale infernale du surentraînement. N’ayez pas peur de programmer une journée où vous diminuez la charge pour vos mouvements une fois par semaine, ou une semaine complète toutes les 4 à 6 semaines où vous diminuez le poids, les répétions voire les séries, et où vous réduisez l’intensité de moitié. Vous devez toujours penser sur le long terme. Si vous vous épuisez à chaque fois que vous mettez les pieds dans votre salle de sport, semaine après semaine, mois après mois, année après année, vous allez vous tuer. Vous devez respecter votre temps lorsque vous n’êtes pas dans votre salle de sport. Il y a un vieil adage qui dit quelque chose comme : « Vous ne devenez pas plus fort et plus imposant en soulevant des poids, mais lorsque vous reposez les poids. »

Une bonne alimentation, une bonne hydratation et un sommeil réparateur jouent tous un rôle essentiel dans la récupération, mais vous devez aussi écouter votre corps. Si vous vous épuisez en permanence, vous allez vous blesser ou pire. Restez au top de votre mobilité.

Partagez l'article :

À propos de Serge Duteil

Passionné par la musculation et le conditionnement physique. Serge aide ses sportifs à développer leur masse musculaire en mettant en place un programme reposant sur ces compétences acquises durant sa formation ainsi que pendant ses années d'expérience sur le terrain en tant que moniteur haltérophile.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
af0c7091499cc42deb38f1da1b15b56cIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Sélectionnez votre programme et recevez :

VOUS VOULEZ TRANSFORMER VOTRE PHYSIQUE ?