Conséquences et traitements du surpoids

surpoids et conséquences

Le surpoids et l’obésité sont deux fléaux modernes, qui concernent une grande partie de la population des sociétés occidentales.  Si les régimes miracles pour perdre durablement et rapidement les kilos superflus ont montré leurs limites, il est néanmoins possible de renouer avec l’espoir en adoptant une hygiène de vie plus respectueuse de notre organisme.

RECEVEZ-LE GRATUITEMENT

Surpoids et obésité, une question de définition

Même si l’Organisation mondiale de la Santé (O.M .S.) a validé la définition précise de l’obésité et du surpoids, ces notions restent subjectives, tant des aspects sont à prendre en compte. Les différentes morphologies, selon la classification établie par Sheldon, peuvent ainsi atténuer les définitions plus mathématiques posées comme borne de définition.

Le surpoids est déterminé par le calcul de l’indice de masse corporelle, qui se calcule comme suit :

Indice de masse corporelle (I.M.C.) : Masse / (taille) 2

En fonction du résultat obtenu, on peut alors définir la corpulence de chaque individu, en se basant sur le tableau suivant :

I.M.C.

Corpulence

18.5 – 25

Normale

25 – 30

Surpoids

30

Obésité

35

Obésité sévère

40

Obésité Morbide

Des causes multiples mais une base commune : l’alimentation

De multiples facteurs sont avancés par les spécialistes de la nutrition pour expliquer l’origine de ce surpoids voire de cette obésité.

Les conditions de vie moderne seraient propices à la prise de kilos superflus, en favorisant le grignotage notamment (des repas nombreux, pris à des heures irrégulières). Aussi en est-il également du stress, qui serait à l’origine de la sécrétion d’hormones, comme le cortisol ou encore l’adrénaline, accélérant l’augmentation de la masse musculaire. L’alimentation moderne est aussi souvent pointée du doigt, puisque contenant trop de graisses et de sucres (Les nutritionnistes dénoncent à cette occasion les méfaits des sodas et des fast-food). La sédentarisation caractérise notre vie moderne, et le manque d’exercices physiques est souvent présenté comme un des principaux facteurs de la prise de poids.

traitement surpoids

D’autres facteurs peuvent aussi être avancés pour expliquer en partie ce surpoids.  Ainsi, comme nous l’avons déjà précisé, les différentes morphologies définies par Sheldon expliquent aussi ce surpoids comme d’autres causes génétiques. Enfin, la prise de certains médicaments, ou encore des problèmes de thyroïde et même de sommeil seraient aussi source de cette accumulation de kilos superflus.

Néanmoins dans la quasi-totalité des cas, le surpoids peut s’expliquer par des apports caloriques supérieurs aux dépenses quotidiennes de notre organisme. La pratique d’un exercice physique ainsi

que le choix d’une alimentation équilibrée sont donc, presque toujours, des remèdes efficaces pour lutter contre ce fléau moderne, d’autant plus que ce dernier implique de nombreuses conséquences sur notre organisme et de manière plus générale sur notre santé.

Lire : 4 conseils pour perdre du poids après 40 ans

Un problème à prendre en compte dès son apparition

Si le surpoids peut être combattu de manière efficace, il faut veiller à ne pas attendre avant de prendre les mesures qui s’imposent, car le surpoids n’est qu’une étape menant à l’obésité (I.M.C. > 30). La graisse, qui s’accumule dans les cuisses et sur le ventre pour commencer, peut être à l’origine de troubles psychologiques, dont l’un des plus graves reste la dépression. C’est aussi ce surpoids, qui explique un essoufflement rapide dès lors que l’on effectue un effort et qui est la cause d’une partie des apnées du sommeil, voire même d’insuffisance respiratoire.

Dès lors que l’on est en situation de surpoids, les risques de troubles cardio-vasculaires augment tout comme les risques de maladies métabolique comme le diabète par exemple. C’est pourquoi il est essentiel de combattre le surpoids dès son apparition. Plus la décision est longue à être prise, et plus le but poursuivi sera ainsi difficile à atteindre.

Combattre le surpoids en adoptant une nouvelle hygiène de vie

Il n’existe pas de recette miracle pour faire disparaitre en un clin d’œil les kilos superflus, qui sont apparus au fil des mois. Comme nous l’avons décrit ci-dessus, même si il existe de multiples causes pouvant expliquer l’origine de ce surpoids, deux axes permettent néanmoins de combattre de manière efficace ce surpoids : l’activité physique et une meilleure alimentation.

Une alimentation bénéfique, un équilibre difficile à trouver

L’alimentation devrait, en théorie, apporter à l’organisme le nombre exact de calories, que ce dernier consomme dans la journée. L’estimation pour un individu sédentaire est fixé à 2.000 calories. Au-delà de ce seuil, les calories ingurgitées en plus seront alors source de surpoids.

Si la règle est simple en théorie, la respecter s’avère nettement plus complexe, voire impossible à mettre en place. En effet, il est aussi essentiel  d’apporter à l’organisme toutes les vitamines, les sels minéraux, les micro nutriments, …nécessaires à son bon fonctionnement.

Aussi devrait-on calculer le nombre de calories de chaque portion consommée, ainsi que connaître la teneur en sels minéraux et autres vitamines de tous les aliments ingurgités au cours de la journée. La mission apparaît bien comme  impossible, pourtant il est possible d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires, nous garantissant de perdre du poids.

Une nouvelle hygiène alimentaire plutôt qu’un régime

D’innombrables régimes existent et vous proposent de  limiter l’apport en graisse ou en sucre ou de favoriser la consommation de protéines. Si chaque régime repose sur une des causes de la prise de poids et propose donc de perdre du poids, qu’en est-il lorsque l’on arrête le régime ? Si l’alimentation n’a pas changé, les kilos perdus seront alors aussi vite repris.

Aussi est-il nécessaire d’adopter une nouvelle hygiène alimentaire, qui non seulement permettra de perdre les kilos superflus mais assurera aussi un poids stable et ce de manière durable.  Il sera alors essentiel de respecter les quelques principes suivants (d’autres pourront venir s’y ajouter en fonction des attentes et des spécificités des situations de chacun) :

  • Eviter la consommation de sucre (trop vite assimilé en graisse par l’organisme).
  • Favoriser les acides gras essentiels de type Omega 3, en adoptant par exemple les huiles pressées à froid (Colza, Olive,…)
  • Consommer au moins 5 fruits et légumes par jour
  • Boire beaucoup et de manière continue tout au long de la journée (entre 1.5 et 2 litres par jour à fractionner par des doses n’excédant pas 400 Ml)
  • Consommer moins de sel (La teneur en sel de presque tous les produits alimentaires transformés est déjà supérieure à nos besoins quotidiens).
  • Privilégier la consommation de céréales complètes, riches en fibre (on substituera ainsi le pain complet à la baguette, le riz complet au riz basmati,…)
  • Prendre le temps de manger et éviter les repas pris sur le pouce.

La liste de recommandations pourrait être allongée de multiples autres conseils, mais en se tenant à ces règles de base, on s’assure déjà d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires, qui conduiront inévitablement à une baisse de l’apport calorique journalier. Encore faudra-t-il veiller à accroitre les dépenses énergétiques de notre organisme, et pour y parvenir, seule l’activité physique peut nous y aider.

Simple activité physique ou véritable sport

On associe souvent l’activité physique à un moyen de perdre du poids, alors qu’elle n’est qu’un outil à utiliser après avoir adopté de nouvelles habitudes alimentaires. En effet même en pratiquant une activité physique soutenue, une alimentation trop riche par rapport aux dépenses sera toujours source de surpoids et de kilos superflus.

Tous les spécialistes s’accordent à préciser, que chacun devrait pratiquer l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour.  On connait tous les conseils délivrés par les nutritionnistes (préférer les escaliers aux ascenseurs, privilégier la marche à la voiture,…).

Non seulement, cette activité permettra d’accroître les dépenses caloriques de notre organisme (cela contribuera donc à une perte de poids, si en parallèle, on a régulé les apports caloriques), mais elle est source de bien d’autres bienfaits, à commencer par une amélioration de notre santé cardio-vasculaire, des bénéfices sur le mental, ….

La pratique d’une activité sportive plus précise, qu’il s’agisse de musculation, de natation ou de tout autre sport, pourra aussi être décidée, en définissant alors un véritable plan de progression et donc d’entrainement. En effet, les individus, souffrant de surpoids, s’essoufflent plus vite que la normale et peuvent connaître des troubles cardio-vasculaires.  Aussi est-il alors nécessaire de progresser graduellement en fonction des capacités de chacun, étant entendu que la pratique d’un sport sera à envisager en adaptant également son alimentation.

Besoin d'un programme pour vous tonifier?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Fabien

Fabien est le co-fondateur de la plateforme de coaching moncoach.com et de son blog s'adressant à tous les sportifs à la recherche de conseils et de motivation pour transformer leur apparence et améliorer leur condition physique.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
9d5f0048f542e9bf686c9d4f14d6a9f1TTT