Le diabète et le sport, des règles à respecter

diabete et musculation

Sportifs de haut niveau et personnes atteintes du diabète partagent la même exigence : connaître précisément l’apport de toute leur alimentation. Les diabétiques ont besoin de réguler la défaillance de leur organisme à produire ou à être réceptif à l’insuline, et l’activité physique, comme la musculation et le fitness par exemple, peuvent alors aider à réguler cette pathologie.

RECEVEZ-LE GRATUITEMENT

Le diabète et ses conséquences sur l’organisme

Vouloir comprendre (pour pouvoir s’en prémunir ensuite) le diabète revient à s’intéresser aux phénomènes d’assimilation du glucose par l’organisme. Le diabète résulte d’un dysfonctionnement de ce processus et apparait sous 2 formes distinctes : le diabète de Type 1 et le diabète de type 2.

Une assimilation imparfaite ou absente du glucose

Le diabète est un trouble de l’assimilation du sucre, apporté par notre alimentation. Cette dernière est en effet composée de lipides (graisses), de protides (viande) et de glucides (sucres et féculents). Lors de la consommation de glucide, le taux de sucre dans le sang (la glycémie) augmente. Ce sucre est alors transformé en glucose par notre organisme. C’est à ce stade que le pancréas secrète de l’insuline. Cette insuline va permettre de diriger ce glucose vers les muscles mais aussi les tissus adipeux afin qu’il y soit stocké. Au fur et à mesure de ce stockage, le taux de sucre dans le sang va alors diminuer pour retrouver un niveau normal.
Lorsque ce processus ne fonctionne plus, on évoque alors le diabète qui peut alors revêtir les deux formes évoquées ci-dessus. On parle de diabète lorsque la glycémie à jeun est supérieure, à au moins deux reprises, à 1.26 grammes par litre ou lorsque ce même taux est supérieur à 2 grammes par litre et ce quelle que soit le moment de l’analyse.
Le taux de sucre dans le sang est alors trop élevé, et l’insuline ne joue donc plus son rôle.
Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 est également appelé diabète insulino-dépendant (DID) et concerne 10 % des cas de diabètes. La cause de ce diabète insulino – dépendant reste la disparition des cellules du pancréas, utiles et nécessaires à la gestion de l’insuline. Les facteurs génétiques font partie des causes principales de ce diabète de type 1.
Il n’existe alors à ce jour qu’un seul traitement efficace pour lutter contre le diabète de type 1. Puisque le pancréas est incapable de produire de l’insuline, il faut alors lui en apporter et cet apport se fera alors soit sous forme d’injection soit sous forme de pompe à insuline pour une injection constante et régulière.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 se retrouve principalement chez des personnes âgées de plus de 40 ans. Le diabète de type 2 provient de l’incapacité de l’organisme à réguler notre taux de sucre. Ou alors le pancréas continue de produire de l’insuline mais en quantité insuffisante et on parle alors d’insulinopénie ou alors l’insuline n’arrive plus à jouer efficacement son rôle et on évoque alors l’insulinorésistance. Dans les deux cas, l’insuline ne régule plus le taux de glycémie. Les causes de ce diabète de type 2 peuvent aussi être héréditaires mais peuvent aussi s’expliquer par le surpoids, l’obésité, une alimentation inadaptée et le manque d’exercice physique.
L’apport en insuline sera aussi un des moyens de lutter contre ce diabète, même si au préalable des traitements anti-diabète ainsi qu’une redéfinition d’une alimentation saine permettront d’enrayer la progression de cette maladie évolutive.

L’alimentation, un remède pour combattre le diabète

Même si le diabète peut évoluer et être à l’origine de sévères complications, le patient atteint de cette maladie peut néanmoins mener une vie normale en adoptant une hygiène de vie plus saine. Ainsi, l’exercice physique régulier est considéré pour le diabétique comme un véritable traitement dans la mesure où il permet de réduire son taux de sucre dans le sang. L’alimentation aussi devra être raisonnée. Le diabétique peut alors manger de tout en variant et en équilibrant ses repas. Tout en évitant la consommation isolée d’aliment riche en sucre (comme un soda par exemple), il faudra alors veiller à respecter 3 repas quotidiens, auxquels pourront s’ajouter 1 à 2 collations. Des fruits et des légumes devront être consommés à chaque repas, puisque ces derniers contiennent des fibres permettant une assimilation plus lente du sucre dans le sang, et permettant ainsi de pallier la baisse d’efficacité de l’insuline. Les sucres lents seront aussi préférés aux sucres dits rapides. On choisira alors ses aliments sucrés par rapport à leur index glycémique.

La musculation, le sport et le diabète

Pour le diabétique, l’exercice physique quel qu’il soit fait partie intégrante du traitement de sa maladie. Puisque le diabète (de type 1 et 2) revient à voir l’insuline disparaître ou tout du moins à être moins efficace, le taux de sucre dans le sang reste élevé en permanence. Or, la musculation comme tous les autres sports vont amener l’organisme à utiliser le glucose stocké dans les muscles et les tissus adipeux de notre corps. Cette consommation va permettre alors de  faire baisser le taux de glycémie dans le sang (objectif recherché pour les personnes souffrant de diabète).
Il faut alors préparer ces séances d’entrainement de manière rigoureuse en tenant compte de son niveau et de sa capacité de résistance mais aussi de l’état de santé générale. Un diabétique pourra ainsi éviter l’hypoglycémie s’il connait ses limites mais aussi le dosage d’insuline quotidien dont il a besoin.
On pourra enfin noter qu’une récente étude américaine ( Université de Harvard. Health Professionals Follow-up Study) a mis en avant que la pratique régulière d’un sport de force comme la musculation était un facteur permettant de lutter contre le diabète de type 2.

Besoin d'un programme pour vous tonifier?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Fabien

Fabien est le co-fondateur de la plateforme de coaching moncoach.com et de son blog s'adressant à tous les sportifs à la recherche de conseils et de motivation pour transformer leur apparence et améliorer leur condition physique.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
b42df025e7d3d8eac9edc65dc58fa2b0}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}