Les endorphines

Comme toutes les hormones, les endorphines agissent directement sur certaines cellules réceptrices de notre organisme. Associé à l’hormone du plaisir, l’endorphine reste une hormone attaché à bien des points à la pratique d’une activité sportive.

RECEVEZ GRATUITEMENT

EBOOK DE 70 PAGES
PROGRAMME SUR 20 SEMAINES
MENUS ET RECETTES

Les endorphines, l’hormone du plaisir ou du bonheur

Comme toutes les hormones, l’endorphine est une substance sécrétée par notre organisme et agissant directement sur des cellules cibles. Transmises à travers le système sanguin, l’endorphine est souvent appelée « hormone du plaisir » ou « hormone du bonheur ».  Sécrétée par l’hypophyse et l’hypothalamus, les bénéfices de cette hormone sont nombreux et il convient de s’intéresser à ces endorphines, qui peuvent aussi jouer un grand rôle pour accompagner les sportifs au cours de leur programme d’entrainement.
Si les endorphines sont sécrétées par l’hypophyse, elles ont été découvertes au milieu des années 1970. C’est en 1975, que John Hugues et Hans Koterlitz soulignent l’existence de ces homones. Les recherches, qui suivirent, permirent alors de mieux comprendre la sécrétion de cette hormone si particulière mais aussi de mettre en avant les nombreux avantages de cette hormone. Aujourd’hui, les endorphines restent bien connues des spécialistes, et c’est cette connaissance qui permet à certains de rapprocher l’endorphine d’une véritable drogue en soulignant l’absence de tout effet secondaire.

La sécrétion d’endorphine et ses causes

Contrairement à un grand nombre d’hormones, la sécrétion d’endorphines par notre organisme ne répond pas à un cycle. On ne retrouve donc pas de pic de sécrétion en fonction de l’heure de la journée, comme cela se constate pour beaucoup d’autres hormones.
Plusieurs facteurs peuvent influer grandement sur la sécrétion de cette hormone. Pour commencer, on sait désormais que la lumière des U.V (Ultra Violets) favorise cette sécrétion. Ainsi est-on de meilleure humeur (un des bienfaits de cette hormone) lorsque le soleil est présent. D’autre part, la sécrétion d’endorphine est aussi favorisée par la pratique d’un sport. La sécrétion va alors dépendre de la durée et de l’intensité des efforts mais aussi de la nature de ces efforts.
Pour bénéficier de cette sécrétion d’endorphine plus importante, la séance de sport sera d’au moins 30 minutes (temps et intensité variable en fonction de l’activité en elle-même). Le taux d’endorphine pourra alors atteindre un pic, 30 à 45 minutes après la fin de l’exercice, et la concentration de l’hormone dans notre organisme pourra se révéler être 5 à 6 fois supérieure à ce que l’on peut observer au repos. Aussi parle-t-alors de la « drogue du sportif », amenant certains sportifs ou sportives à s’avouer « drogués à la pratique de leur discipline préférée » ?

Une hormone bienfaisante, proche de la morphine

Sécrétées par l’hypophyse, les endorphines se transmettent dans le système nerveux central et leurs effets peuvent être quasi instantanés. Ainsi, lorsqu’un nageur amputé d’une jambe par la morsure d’un requin parvient néanmoins à faire abstraction de la douleur pour continuer à avancer, on met en avant l’instantanéité de cette hormone si particulière. Si l’effet est instantané, il n’est pas pour autant intemporel. La durée d’action des endorphines dans l’organisme reste en effet limitée dans le temps.
En agissant directement mais aussi de manière aussi rapide et intensive, les endorphines sont souvent assimilés à la morphine ou encore aux opiacées, puisque les effets visibles sont alors similaires.

Une action anxiolytique avérée

Comme on peut s’en douter à la seule évocation du surnom des endorphines (l’hormone du bonheur), ces dernières ont un effet anxiolytique avéré. Non seulement, les endorphines luttent efficacement contre le stress et les formes légères de dépression, mais elle favorise un état d’esprit positif, encourageant la bonne humeur et l’optimisme.
Cet effet anxiolytique est renforcé encore par cette sensation de bonheur, procuré par la libération d’endorphines. Une sensation proche de celle apportée par certaines drogues et si recherchée des sportifs.

Un puissant antalgique

C’est parce qu’elles se fixent directement sur les récepteurs spécifiques, que les endorphines peuvent ainsi bloquer et supprimer le message de douleur transmis par le système nerveux central. Ainsi, les endorphines agissent au même titre que la morphine. Combiné à l’effet anxiolytique, cet effet antalgique est alors d’autant plus puissant, qu’il est instantané. Utile et efficace dans la pratique intensive d’un sport, cet effet antalgique des endorphines reste un des attraits principaux de cette hormone, permettant ainsi de se dépasser et de se « faire mal » pour progresser dans presque toutes les disciplines sportives.

Une hormone qui aide à lutter contre la fatigue

Enfin, les endorphines peuvent être considérés comme un formidable anti-fatigue. D’un côté, les effets anxiolytiques et antalgiques des endorphines permettent une plus grande décontraction et donc une meilleure récupération, mais d’un autre l’hormone agit plus directement pour nous aider à lutter contre cette fatigue. Ainsi, l’hormone participe à la modération des fonctions vasculaire et respiratoire. Les endorphines permettent ainsi de lutter contre l’essoufflement et l’épuisement.

Les endorphines et le sport

Les bénéfices des endorphines sont donc multiples puisque ces hormones présentent des effets anxiolytiques, antalgiques et participent à lutter efficacement contre la fatigue. Si tous ces effets sont bénéfiques à la pratique d’un sport quel qu’il soit, il est à noter que le pic e sécrétion de cette hormone est intimement lié à la pratique d’un entrainement ou d’un exercice. En créant un état d’extase et de bien-être, les endorphines lient donc de manière inconsciente les entrainements en question avec cette sensation de bien-être, créant une espèce de drogue. Les amateurs de sport connaissent bien cette sensation et cette dernière les motive et les pousse à renouveler entrainements et efforts.

Vous voulez prendre du muscle?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Fabien

Fabien est le co-fondateur de la plateforme de coaching moncoach.com et de son blog s'adressant à tous les sportifs à la recherche de conseils et de motivation pour transformer leur apparence et améliorer leur condition physique.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
18bbccaf831cef98d98b4eac54398586+++++++++++++++++++++++++++++