Le HIIT ou High Interval Intensity Level

Le HIIT, simple méthode d’entrainement ou révolution pour la musculation ?

RECEVEZ GRATUITEMENT

EBOOK DE 70 PAGES
PROGRAMME SUR 20 SEMAINES
MENUS ET RECETTES

Suscitant un engouement sans précédent chez les adeptes de la musculation, la méthode HIIT, initiée par Arthur Jones, bénéficie d’innombrables défenseurs tout en devant faire face à de nombreuses critiques. La méthode se veut néanmoins simple et accessible à tous.

Arthur Jones, un précurseur pour le domaine de la musculation

C’est au cours des années 1970, que l’Homme d’affaires Arthur Jones, décide de se lancer dans la conception et la commercialisation d’équipements destinés à la pratique de la musculation. La société NAUTILUS, qu’il fonde, propose alors des machines de musculation, très vite plébiscités par de nombreux sportifs et autres entraineurs.

A la suite de ce lancement dans le domaine de la musculation, Arthur Jones met au point une méthode de musculation, qui est encore en vigueur aujourd’hui, même si détracteurs et défenseurs s’opposent en soulignant bienfaits et dangers du High Intensity Level.

L’intensité, principal facteur de croissance musculaire

Comme son nom l’indique, le HIIT (pour High Intensity Level) repose sur le principe de l’intensité de l’effort. En effet, selon Arthur Jones, c’est cette intensité qui est la plus bénéfique à la croissance musculaire et c’est en partant de ce principe qu’Arthur Jones a développé sa méthode. L’objectif de la méthode HIIT consiste alors à épuiser le muscle avec le moins d’exercices possibles.

Appréciée par certains, et décriée par d’autres, cette méthode de musculation a fait l’objet de nombreuses adaptations afin de permettre à chacun de pouvoir l’adopter en fonction de son niveau et de ses envies. Il n’empêche que le HIIT, quelle que soit l’adaptation retenue, repose sur des principes connus et définis.

Le HIIT, un programme d’entrainement révolutionnaire ? 

Méthode d’entrainement de musculation, le HIIT vise comme objectif principal : la croissance musculaire. Comme nous l’avons vu, l’intensité reste alors à la base de cette méthode, impliquant néanmoins quelques principes à respecter.

Le travail en double progression caractérise le hit.  Il faut alors à la fois faire progresser le poids soulevé mais aussi le nombre de répétitions possibles.  Concrètement, on pourra commencer par 8 répétitions d’un soulevé d’un poids de x kilos, puis 9, …et ce jusque 12. Une fois parvenus à cette série de 12, on recommencera par la répétition de 8 soulevés d’un poids de X +5 %.

Le travail en haute intensité reste la base du HIIT. Il est impératif d’épuiser le muscle. C’est pourquoi le HIIT  préconise de s’entrainer jusqu’à l’échec musculaire (On entend par échec musculaire l’impossibilité de reproduire le mouvement exécuté).

Ces deux bases essentielles de cette méthode de musculation impliquent alors le respect de consignes de précaution qui en découlent.

Le HIIT, une méthode de musculation comme les autres

Même si le HIIt présente certains points communs avec d’autres méthodes de musculation, il est néanmoins contesté par d’autres qui dénoncent l’échec musculaire, à la base de cette méthode.

Pourtant, selon Arthur Jones, c’est cet échec musculaire, qui permet d’accroitre le plus rapidement possible sa masse musculaire. Pour y parvenir, il faut alors que les exercices d’entrainement soient les moins nombreux possibles, afin de permettre une récupération rapide. Il n’est pas possible avec le hit de multiplier les entrainements à l’infini et il est recommandé de se limiter à deux entrainements par semaine. En visant cet échec musculaire, le HIIT impose en effet un temps de récupération bien plus long que pour des méthodes sans échecs.

Puisque l’intensité maximale est à la base de chaque entrainement, chaque séance se doit ainsi d’être courte également (en général de 30 à 45 minutes).

En résumé, avec 2 entrainements par semaine de très forte intensité, le HIIT s’adresse donc essentiellement à des adeptes de la musculation souhaitant se muscler tout en brûlant un maximum de graisse étant donné le rythme imposé par les séances. Certaines études ont prouvé que les entrainements de type HIIT permettaient d’éliminer plus de graisse qu’un entrainement de pure cardio comme la course à pied par exemple.

 

Vous voulez prendre du muscle?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Nicolas Breya

Nicolas s'est spécialisé dans la prise de masse et les entrainements intensifs. Il suit ses sportifs en salle et met au point des programmes de musculation adaptés aux profils de chacun. Il accompagne et pousse ses clients à aller plus loin dans l'effort en les motivant et en leur donnant les clés pour atteindre leurs objectifs.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
7de8fc883a36638479a6bbdd46cd367c_____________