Le sport comme prévention et traitement du diabète

diabète et sport

Maladie chronique fréquente dans nos sociétés modernes, le diabète concerne une part importante de la population. Si il existe des traitements médicamenteux permettant de lutter efficacement contre cette affection, les modifications du mode de vie constituent aussi une prévention efficace pour empêcher ce trouble de la glycémie d’apparaître.

RECEVEZ-LE GRATUITEMENT

Qu’il s’agisse de lutter contre l’apparition du diabète ou encore de lutter contre les effets néfastes de cette pathologie, on pourra alors préférer une modification de ses habitudes alimentaires mais aussi une pratique sportive régulière, qui pourront être décidées en plus du traitement médicamenteux. De récentes études démontrent de manière scientifique, que le sport reste une des armes les plus efficaces pour aider notre organisme à s’auto réguler en ce qui concerne cette glycémie.

Le diabète, une assimilation des glucides à surveiller

Pour lutter efficacement contre le diabète, encore faut-il savoir de quoi on parle exactement. La connaissance même schématique du fonctionnement de notre organisme permet alors de mettre en avant les nombreux bienfaits du sport dans la prévention de ces troubles de l’assimilation des glucoses.

La glycémie, un apport énergétique essentiel à notre organisme

Notre alimentation doit permettre à notre organisme de disposer de tous les nutriments nécessaires à notre métabolisme. Il faut, pour chacun des nutriments, disposer d’un apport suffisant sans pour autant l’apporter en trop grande quantité.

L’alimentation se compose de trois familles distinctes que sont les lipides, les protides et les glucides. Les glucides, schématiquement associés aux différents sucres, constituent l’énergie nécessaire à la contraction de nos muscles. Ce sont les glucides, qui constituent l’énergie des sportifs. Pas d’activité physique sans un apport en glucides assez conséquent.

L’assimilation des glucides, une action complexe et délicate

Une fois ingérés, ces glucides doivent alors être transformés, digérés puis stockés par notre organisme. Ce dernier va transformer les glucides ingérés pour qu’ils puissent être stockés dans les différentes parties de notre organisme. Le glycogène, issu de cette transformation, sera ainsi stocké dans les muscles eux-mêmes mais aussi dans le foie notamment. Ces réserves ainsi constituées permettront à notre organisme de pouvoir puiser dedans.

Cependant, cette transformation et ce stockage vers les principaux organes de notre corps sonty favorisés par la sécrétion d’insuline. Cette hormone est sécrétée par le pancréas afin de faciliter le stockage des glucides dans les muscles notamment. Cela évite aussi de stocker les glucides dans les réserves de graisse.

La glycémie, une  mesure essentielle pour prévenir et lutter contre le diabète

C’est pourquoi le taux de sucre dans le sang, que l’on appelle la glycémie, connait d’importantes variations. Après l’ingestion de sucres rapides par exemple, des sucres rapidement et facilement assimilées par notre organisme, le taux de glycémie va alors connaître un pic, enclenchant une série de réactions visant à faire baisser cette glycémie.

Au cours de la semaine, mais aussi au cours d’une même journée, la glycémie connait ainsi des variations importantes et le diabète marque le dérèglement de ce processus d’assimilation des sucres par notre organisme.

Le diabète, une glycémie trop importante

Le diabète est une affection, se caractérisant par un taux de sucre dans le sang trop élevé. On évoque le diabète après plusieurs mesures effectuées par un professionnel de la santé, car chacun peut connaître à un moment ou à un autre une hyperglycémie (taux de sucre dans le sang trop élevé) sans que l’on puisse parler de diabète.

Il existe plusieurs types de diabète, dont la forme la plus grave reste le diabète insulinodépendant. Dans tous les cas, le contrôle de la glycémie fait alors partie du quotidien du diabétique, qui doit, pour éviter les complications liées au diabète, être en mesure de faire baisser son taux de sucre dans le sang.

Le diabète, une affection aux effets dramatiques

Même si il existe une part non négligeable de diabétiques ne connaissant pas l’existence même de cette affection, le diabète reste une maladie fréquente, qu’il faut traiter. En effet, le diabète, si il n’est pas traité, conduit à un excès de sucre dans le sang qui devient permanent. Les conséquences peuvent être dramatiques, puisque le diabète peut conduire au décès. Les complications concernent toutes les fonctions de notre organisme.

Le diabète est ainsi un facteur de risque pour les troubles cardiovasculaires mais aussi pour certaines formes de cécité (baisse de la vision notamment).

Le sport, une arme efficace pour prévenir l’apparition du diabète

Lorsque le diabète est diagnostiqué, les médecins associent généralement un traitement médicamenteux avec une nouvelle hygiène de vie. Ainsi, l’adoption d’un régime alimentaire plus équilibré mais aussi l’activité physique font partie des impératifs au quotidien d’un patient atteint de ce diabète. Les mêmes habitudes, aussi bien alimentaires que sportives, s’imposent lorsqu’il s’agit de prévenir l’apparition de cette glycémie trop importante. Le diabète peut ainsi être combattu par une activité physique régulière à condition toutefois de respecter quelques règles simples et évidentes.

L’activité physique, un outil efficace pour réguler la glycémie

Il est prouvé, que le sport et l’activité physique en règle générale fait baisser le taux de sucre dans le sang. Le processus est facilement compréhensible. En effet, la contraction des muscles implique la consommation d’énergie, qui est véhiculé par ce glucose. Ainsi chaque effort entraîne le corps à consommer et à puiser dans ses réserves de glucose. Bien évidemment, les réserves stockées dans le foie ou les muscles sont mises à contribution pour permettre de prolonger l’effort physique, mais le taux de sucre dans le sang va aussi diminuer.

Cependant, le diabète est une élévation du taux de sucre dans le sang même en dehors des entraînements ou de toute activité physique. Alors quel sport choisir pour réussir à réguler sa glycémie, même en dehors des entrainements ?

Le sport pour apprendre au corps à réguler sa glycémie

Des études scientifiques ont été menées pour comprendre les effets bénéfiques du sport sur le taux de glucose dans le sang et ainsi déceler les bienfaits de la pratique sportive sur la prévention du diabète. Il est désormais attesté et prouvé, que si l’activité physique a un effet glycémiant (elle fait baisser la glycémie), son action se poursuit et reste constatable même en dehors des entrainements.

Les jours suivants, la glycémie d’un sportif reste à un taux plus bas, permettant ainsi de prévenir efficacement l’apparition du diabète.  Il faut également souligner que l’activité physique permet aussi de lutter (toujours associée à une bonne alimentation) contre la surcharge pondérale ou contre l’obésité. Or, cette obésité est également un facteur de risque important dans la survenue du diabète.

Un sport à pratiquer de manière régulière

Ce sont les sports, permettant des efforts prolongés et de faible intensité, qui seront privilégiées. En d’autres termes, les sports dits d’endurance seront toujours préférés, si l’objectif est de se prémunir du diabète, aux sports de force comme la musculation par exemple.

Ainsi, la course à pied, la marche, le cyclisme, la natation ou les sports d’équipe (Volley, Basket, Handball, Football, …) permettront de suivre la bonne voie en réalisant des efforts modérés tout en les menant sur la durée. La pratique du sport pour être efficace doit être régulière, avec au moins 3 séances par semaine. Enfin, les sports d’endurance doivent se pratiquer suffisamment longtemps, et on estime qu’une séance durant de 30 minutes à une heure, et donc répétée 3 fois par semaine, sera efficace pour lutter efficacement contre l’apparition du diabète.

Besoin d'un programme pour vous tonifier?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Maxime Landroux

Passionné par la musculation et le conditionnement physique. Maxime aide ses sportifs à développer leur masse musculaire en mettant en place un programme reposant sur ces compétences acquises durant sa formation ainsi que pendant ses années d'expérience sur le terrain en tant que moniteur haltérophile.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
8496a7018e1a470e102442b4c08e201f>>>>>>>>>>>>>>>>>>>