Les 11 plus grands mythes au sujet des régimes végétaliens enfin démystifiés

regime-vegalien-mythes

Alors que seulement deux pour cent de la population occidentale suit un régime végan, ce mode de vie et ce régime alimentaire sont de plus en plus populaires notamment dans les médias et dans le monde de la nutrition. Avec la récente création de mouvements comme les lundis sans viande (Meatless Monday) et la mise en lumière de ce type de régime par diverses personnalités, comme Beyoncé, Jay-Z et, plus récemment, Jennifer Lopez, le débat autour de cette vogue est de plus en plus important. Les avis divergent, les mythes et les rumeurs à propos du véganisme foisonnent, et de nombreux experts ont décidé de rétablir la vérité sur ce mode d’alimentation. Lisez ces 11 mythes à propos du véganisme et découvrez en fin la vérité.

RECEVEZ-LE GRATUITEMENT

MYTHE #1 : Un régime végétalien est naturellement sain

L’un des mythes les plus courants sur le régime végétalien est qu’il serait forcément sain.  Tout comme les régimes végétariens ou omnivores peuvent être adaptés ou non, les régimes végétaliens peuvent être complets et très bons pour la santé tout comme ils peuvent se révéler pauvres en éléments nutritifs essentiels. Tout dépend des choix alimentaires que fait la personne. Les végétaliens, comme tout le monde, doivent bien se renseigner sur leurs choix alimentaires afin de se créer un régime alimentaire sain et équilibré. Sans faire d’effort conscient pour inclure des aliments spécifiques, les végétaliens peuvent facilement présenter des carences en vitamines B12 et D,en fer, en oméga-3, en calcium, en iode et en zinc. Et comme avec n’importe quel régime restreint, les végétaliens surtout s’ils pratiquent une activité physique doivent être attentifs afin de consommer suffisamment de calories.

MYTHE #2 : Les végans sont obsédés par leur régime

Bien que certains végétaliens fassent des choses qui pourraient apparaître comme extrême, beaucoup d’entre eux ont fait ce choix de mode de vie pour des raisons de sensibilité à la nature, pour résoudre un problème de santé grave ou en raison de leur compassion envers les animaux. La plupart des exploitations familiales ont été remplacées par des élevages en batterie qui ne se préoccupent pas du bien-être des animaux. Beaucoup de végétaliens le sont devenus, car ils refusent de manger de la viande, des produits laitiers, du poisson, et même du miel. Une autre raison pour laquelle certains choisissent de suivre une alimentation à base de plantes est par souci de l’environnement. Élever des animaux pour se nourrir entraîne la consommation de beaucoup d’eau et épuise la terre par la croissance des plantes qui leur sont destinées. Cela génère également des gaz à effet de serre et de la pollution.

MYTHE #3 : Un régime végétalien ne répond pas aux besoins nutritionnels d’un être humain

Faux. Les recherches ont démontré que la plupart des végétaliens ont un régime alimentaire plus riche en vitamines et minéraux que les non-végétariens. C’est parce qu’un bon régime végétalien est riche en aliments d’origine végétale, qui sont riches en vitamines, minéraux, fibres et composés phytochimiques. L’Académie de Nutrition et diététique (anciennement l’American Dietetic Association) est tout à fait d’accord avec ce principe et précise :  Selon la position de l’American Dietetic Association, les régimes végétariens, sont sains, nutritifs et peuvent fournir à l’organisme tout ce dont il a besoin pour rester en bonne santé, prévenir et traiter certaines maladies. Pour s’assurer qu’ils satisfont tous les besoins de leur corps, les végétaliens doivent inclure à leur régime alimentaire des quantités suffisantes d’aliments contenant des vitamines B12 et D, du fer, des acides gras oméga-3, du calcium, de l’iode et du zinc.

MYTHE #4 : Les femmes enceintes ne doivent pas suivre un régime végétalien

La vérité est qu’une femme enceinte peut continuer à suivre un régime végétalien et poursuivre sa grossesse normalement en assurant une bonne santé à son enfant aussi longtemps qu’elle s’assure de consommer suffisamment de calories et de nutriments spécifiques, comme les vitamines B12 et D, le fer et le calcium. Comme pour toute femme enceinte, il est important de suivre des soins prénataux réguliers et de prendre des vitamines et des compléments prénataux comme prescrit par leur médecin.

vegan-regime-femme-enceinte

MYTHE #5 : Les végétaliens ne consomment pas assez de protéines

Notre corps ne se sert que de 20 acides aminés différents pour construire des protéines. Alors que la plupart des protéines animales fournissent tous les acides aminés essentiels nécessaires à l’organisme (protéines complètes), la majorité des protéines végétales ne suffisent pas – il est donc important pour les végétaliens de consommer une grande variété de sources de protéines. Si les véganistes prennent le soin d’intégrer une grande variété d’aliments dans leur régime alimentaire, ils peuvent facilement obtenir toutes les protéines dont ils ont besoin.

Lire : Le céleri, un légume riche en vitamine K et en fibre

MYTHE #6 : Vous perdrez du poids si vous suivez un régime végétalien

Bien que les recherches montrent que dans l’ensemble, les végétaliens ont tendance à être plus minces ; ça n’est pas toujours le cas. Lorsque quelqu’un adopte un régime végétalien, il diminue souvent sa consommation de protéines et augmente sa consommation de glucides. Les glucides ayant tendance à être moins rassasiants que les protéines et les graisses, vous pouvez donc en consommer en excès plus facilement, ce qui peut entraîner un gain de poids. Pour éviter de prendre du poids. Appliquez-vous à manger des légumes frais à chacun de vos repas, ils sont faibles en calories, et vous fourniront des protéines qui sont très rassasiantes, comme les graines de chanvre, le tofu, les haricots, les noix et les graines.

MYTHE #7 : Les végétaliens doivent compter sur le soja pour apporter les protéines nécessaires à leur organisme

Pas forcément. Il est facile de fournir suffisamment de protéines à son organisme sans jamais manger de soja. Bien que le soja soit excellent pour n’importe quel régime, vous n’êtes pas obligé d’en manger. Certaines personnes n’aiment tout simplement pas ça ou ne le supportent pas. Les végétaliens peuvent également obtenir leurs protéines grâce aux noix, aux graines, aux légumineuses et aux lentilles. Vous pouvez également consommer des laits qui ne sont pas issus d’animaux, comme le lait de chanvre ou de riz, de noix, de coco.

MYTHE #8 : Un régime végétalien est trop restrictif et est difficile à suivre

Éviter tous les aliments d’origine animale semble être une tâche difficile. Beaucoup de personnes pensent que les végétaliens suivent un régime alimentaire sans intérêt et qu’il est très difficile de s’y tenir. Un sondage réalisé en 2011 demandé par le Vegetarian Resource Group a montré que 38 pour cent des Américains interrogés mangeaient souvent des repas végétariens. Cet intérêt grandissant porte l’expansion de l’industrie alimentaire végétarienne, suivre un régime végétalien est donc plus facile que jamais. Selon l’endroit où vous habitez, vous aurez plus ou moins de mal à vous fournir en aliments végétaliens, mais de nombreux sites internet peuvent vous aider soit à localiser les magasins et restaurants les plus proches de chez vous soit à commander directement en ligne les produits que vous souhaitez.

MYTHE #9 : Les végétaliens ne peuvent pas être athlétiques ou pratiquer la musculation

Il vous suffit d’observer l’étonnante variété des athlètes végétaliens, comme l’athlète d’endurance Rich Roll, qui a été nommé l’un des 25 hommes les plus en forme au monde par le magazine “Men’s Fitness”, ou l’ancien athlète professionnel qui a particpé à l’Ironman Brendan Brazier, pour voir que les végétaliens peuvent être forts et athlétiques. Un régime végétalien peut très bien soutenir des performances sportives. En réalité, les aliments végétaux sont riches en composés anti-inflammatoires. Ces composés sont particulièrement bons pour la récupération sportive. Les athlètes végétaliens doivent s’assurer qu’ils répondent à leurs besoins en termes de protéines et en nutriments en suivant une alimentation équilibrée comprenant de bonnes sources de protéines végétales, des graines entières, des fruits, des légumes et des graisses saines.

MYTHE #10 : Un régime végétalien présente des carences en acides gras oméga-3

Les trois principaux types d’oméga-3 sont l’acide alphalinolénique (ALA), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA). L’EPA et la DHA se trouvent dans les aliments d’origine animale comme les poissons gras. Ils sont aussi riches en acides gras à chaîne longue. On trouve l’ALA dans les aliments d’origine végétale comme les noix, les graines de lin, de chanvre, mais c’est un acide gras à chaîne courte et n’est pas facilement changé en EPA et en DHA. Il est important pour les végétaliens qui pratiquent une activité physique intensive de manger suffisamment de ces aliments et de varier leur menu. Les végétaliens peuvent également consommer des acides gras DHA et EPA en prenant des compléments à base d’algues afin de répondre à leurs besoins en acides gras oméga-3.

MYTHE #11 : Un régime végétalien n’est pas sain pour les enfants

Parce que leurs cerveaux et les corps sont en pleine croissance, les enfants ont besoin de beaucoup de vitamines et de minéraux. Un bon régime végétalien peut fournir tous les nutriments dont l’enfant a besoin pour sa croissance et afin de fournir suffisamment d’énergie à son organisme tant que les parents connaissent leurs exigences en matière de nutrition et accordent une attention particulière à l’apport en calcium et en fer (selon l’Académie de la nutrition et de la diététique). L’Académie recommande également que les parents d’enfants qui ne mangent pas de viande, de volaille, de poisson, d’œufs et produits laitiers s’assurent de leur faire manger des aliments sources de protéines, de vitamine B12, de vitamine D et de zinc ou de leur donner des compléments alimentaires.

Et vous qu’en pensez-vous ?

Êtes-vous végétalien ou avez-vous déjà suivi un régime végétalien ? Si ça n’est pas le cas est-ce que vous envisagez de le faire ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Est-ce que ces mythes vous ont surpris ? Y a-t-il d’autres mythes que vous connaissez ou dont vous avez entendu parler ? Postez un commentaire et donnez-nous votre avis !

Besoin d'un programme pour vous tonifier?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Fabien Guenier

Fabien est diététicien nutritionniste à Bordeaux. Il accompagne les sportifs qui souhaitent adapter leur alimentation à leur condition de vie que ce soit pour perdre du poids ou augmenter leur masse musculaire.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
4eb307f9f75a12628ac3d065017cc5b2wwwwwwwwwwww