Les bénéfices des protéines de type whey pour la santé

proteine-bienfaits-sante

Découvrez comment la protéine whey peut vous aider à combattre le cancer, baisser votre taux de cholestérol, augmenter votre immunité ou encore stimuler votre croissance osseuse.

RECEVEZ GRATUITEMENT

EBOOK DE 70 PAGES
PROGRAMME SUR 20 SEMAINES
MENUS ET RECETTES

Les études sur la whey ont démontré que ce complément à base de protéines est encore plus bénéfique qu’on ne le pensait. Bien que les avantages pour la santé des protéines whey aient récemment été démontrés, l’utilisation de protéines whey à des fins médicales est connue depuis l’époque d’Hippocrate. En fait, il existe deux proverbes anciens de la ville italienne de Florence qui disent : « Si vous voulez vivre une vie saine et active, buvez du petit-lait (whey) » et, « Si tout le monde était élevé au petit-lait, les médecins feraient faillite. »

La majorité des recherches sur la whey ont été effectuées dans les années 1980 et au début des années 1990, et ont donné des résultats extrêmement convaincants. Les scientifiques ont poursuivi leurs recherches sur les protéines whey et ont donné des résultats encore plus impressionnants. Ce qui suit est une partie des recherches les plus récentes sur les protéines whey, à la fois intéressantes et utiles.

La whey et le cancer

D’autres études ont été effectuées sur des animaux avec des produits chimiques cancérigènes pour voir si la protéine whey concentrée pouvait avoir un effet préventif ou pouvait traiter le cancer. Les scientifiques ont nourri des rats avec différentes protéines et les ont soumis à un cancérigène puissant, la diméthylhydrazine.

Lire : Les protéines et la musculation

Les rats nourris avec un concentré de protéines whey ont développé moins de tumeurs et ont présenté une réduction de la superficie cumulée des tumeurs (indice de masse tumorale). Les chercheurs ont découvert que les protéines whey avaient permis « une protection considérable de l’hôte » par rapport d’autres protéines, comme notamment le soja.

Encore plus intéressant, les recherches in vivo sur le cancer et la whey ont montré qu’un concentré de protéines whey avait inhibé la croissance des cellules cancéreuses du sein à de faibles concentrations (Baruchel S. et G. Vaiu, Recherche Contre le Cancer, 1996). Une étude clinique assez récente avec des patients atteints de cancer a montré une régression des tumeurs de certains patients lorsqu’ils étaient alimentés avec un concentré en protéines whey à une dose de 30 grammes par jour.

Lactosérum et glutathion

Cette nouvelle recherche qui utilise un concentré en protéines whey a conduit les chercheurs à une découverte étonnante concernant la relation entre les cellules cancéreuses, le glutathion (GSH) et les protéines whey. Il a été constaté que la protéine whey concentrée épuise sélectivement les cellules cancéreuses de leur glutathion, les rendant ainsi plus sensibles aux traitements anticancéreux tels que la radiothérapie et la chimiothérapie.

Il a été constaté que les cellules cancéreuses et les cellules saines réagissent différemment aux substances nutritives et aux médicaments qui affectent les niveaux de glutathion. Le plus intéressant est le fait que la concentration en glutathion dans les cellules tumorales était supérieure à celle des cellules saines qui l’entourent. Cette différence de niveau de glutathion entre les cellules saines et les cellules cancéreuses est considérée comme un facteur important dans la résistance des cellules cancéreuses à la chimiothérapie.

Lire : Quel type de complément protéiné choisir en fonction de son objectif ?

Comme les chercheurs l’ont dit, « La concentration en GSH des cellules des tumeurs peut être déterminante pour la cytotoxicité [toxiques pour les cellules] de nombreux agents chimiothérapeutiques et de rayonnement, et une augmentation de la concentration en GSH semble être au moins l’un des mécanismes de résistance aux médicaments de chimiothérapie ».

Ils ont en outre établi qu’« Il est bien connu que la synthèse rapide du GSH dans les cellules tumorales est associée à des taux élevés de prolifération cellulaire. L’appauvrissement en GSH de la tumeur in vivo diminue la vitesse de prolifération cellulaire et inhibe la croissance du cancer ».

Le problème est qu’il est difficile de réduire suffisamment les niveaux de glutathion dans les cellules tumorales sans risquer de détériorer les tissus sains et que l’état du patient atteint de cancer n’empire. Il faut donc un composé qui peut appauvrir en glutathion les cellules cancéreuses sélectivement, tout en augmentant, ou au moins en maintenant les taux de glutathion des cellules saines.

C’est exactement ce que la protéine whey semble faire. Dans cette nouvelle recherche, il a été constaté que les cellules cancéreuses soumises à des protéines whey se sont appauvries en glutathion, et leur croissance a été inhibée, tandis que les cellules normales ont connu une augmentation de leurs niveaux de GSH et une croissance cellulaire accrue.

whey-proteine-poudre

Ces effets n’ont pas été observés avec d’autres protéines. Sans surprise, les chercheurs ont conclu que « l’appauvrissement sélectif en GSH de la tumeur peut rendre les cellules cancéreuses plus vulnérables à l’action de la chimiothérapie et éventuellement protéger les tissus sains contre les effets néfastes de la chimiothérapie. » Le mécanisme exact par lequel la protéine whey agit n’est pas entièrement compris par les scientifiques, mais il semble qu’elle interfère avec le mécanisme de rétroaction et de régulation normale du glutathion dans les cellules cancéreuses.

Il est connu que la production de glutathion est négativement inhibée par sa propre synthèse. Étant donné que les niveaux de glutathion de base dans les cellules cancéreuses sont plus élevés que ceux des cellules saines, il est probablement plus facile d’atteindre le niveau de contre-réaction d’inhibition du glutathion des cellules cancéreuses que celui des cellules saines.

Lactosérum et le cholestérol LDL (mauvais cholestérol)

Les bienfaits du concentré de protéines whey ne s’arrêtent pas à ses effets sur le système immunitaire et à la prévention et au traitement du cancer. Le concentré de protéine whey s’est également avéré être un inhibiteur puissant des lipoprotéines de basse densité du cholestérol oxydé. La recherche actuelle suggère que la conversion du LDL en LDL oxydé est le déclencheur qui mène à l’athérogénèse à la formation de plaques et de lésions associées à l’athérosclérose.

Par conséquent, toute substance qui empêche l’oxydation des LDL est considérée comme anti-athérogène. Bien que les protéines d’origine animale aient toujours été considérées comme étant proathérogène, les protéines whey semblent être une exception à cette règle. La protéine whey est constituée de plusieurs fractions mineures et majeures, comme la bêta-lactoglobuline, l’alpha-lactalbumine, l’albumine, la lactoferrine et les immunoglobulines. Les scientifiques ont découvert que le composant mineur responsable de la capacité de la protéine whey à empêcher l’oxydation des LDL semble être la fraction lactoferrine de la protéine.

La lactoferrine dans la protéine whey

Lorsque la lactoferrine est éliminée de la protéine, la capacité du concentré de protéines whey à prévenir l’oxydation des LDL a été considérablement réduite, ce qui conduit les chercheurs à spéculer, « Nos résultats suggèrent que la LF (lactoferrine) est le principal facteur responsable de l’effet inhibiteur de la protéine whey (sur les LDL) et il peut fonctionner en synergie avec d’autres facteurs de la protéine whey, par exemple, l’alpha-lactalbumine ».

Une autre étude menée sur des rats a étudié les effets du concentré de protéines whey et de la caséine sur le cholestérol et sur les facteurs de risques de maladie cardiaque. Bien que la caséine (une autre protéine à base de lait couramment utilisée dans la recherche) soit connue pour augmenter le taux de cholestérol chez les humains et les animaux, la protéine whey a un effet inverse, conduisant les chercheurs à noter, « À un haut niveau de régime alimentaire [300 grammes par kilogramme d’aliment], les protéines whey réduisent significativement le taux de plasma, de cholestérol du foie et de triglycéride ».

Lire : Mieux vaut-il consommer de la whey ou de la caseine ?

Dans cette étude, les effets hypocholestérolémiants du concentré de protéines whey ont également été associés à une réduction du cholestérol LDL. Le plus intéressant est que cet effet sur ​​le cholestérol n’a pas été observé lorsque les animaux ont été nourris avec des mélanges d’acides aminés qui simulaient des protéines whey, il est donc clair que les protéines whey possèdent des propriétés spécifiques qui vont au-delà de celle de ses acides aminés.

La whey et la croissance osseuse

Enfin, la protéine whey semble jouer un rôle direct dans la croissance osseuse. Les chercheurs ont constaté que les rats nourris avec du concentré de protéines whey avaient une solidité des os accrue ainsi qu’un taux de protéines comme le collagèneplus important. Cette découverte a conduit à des recherches in vitro afin de tester si oui ou non la protéine whey avait directement stimulé la croissance des ostéoblastes (cellules osseuses).

Il a été prouvé que la protéine whey stimule, en fonction des doses administrées, la synthèse de protéines totale, la teneur en ADN, et une augmentation des teneurs en hydroxyproline des cellules osseuses.

Il faut noter que tous les concentrés de protéines whey sont égaux. Le traitement des protéines whey pour retirer le lactose, les matières grasses, etc. sans pour autant perdre son activité biologique demande un soin tout particulier du fabricant. La protéine doit être fabriquée dans des conditions de faible température et avec un environnement peu acide afin de ne pas « dénaturer » la protéine. Le maintien de l’état non dénaturé de la protéine est essentiel afin de conserver ses caractéristiques bioactives.

Ces résultats de recherche, combinés aux études précédentes sur la protéine whey, devraient convaincre quiconque que le concentré de protéines whey est vraiment la protéine qui permet de vivre en meilleure santé.

Lire : Comment les complémeents à base de whey peuvent booster votre système immunitaire ?

La hausse des niveaux de glutathion et la whey

Les résultats d’une décennie et demie de conclusions sur les bénéfices de la protéine whey sont considérables.

Les études précédentes sont les suivantes :

Le concentré de protéine whey accroît considérablement les niveaux de glutathion. Le glutathion est un antioxydant soluble dans l’eau indispensable à l’organisme, qui protège les cellules et sert de détoxifiant primaire pour des composés nocifs comme les peroxydes, les métaux lourds, les substances cancérigènes ainsi que d’autres toxines.

Le glutathion est également intimement lié au système immunitaire. Des niveaux de glutathion réduits ont été associés à des maladies comme le sida, l’athérosclérose, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, pour n’en citer que quelques-unes. En fait, les niveaux de glutathion semblent être un moyen d’intervenir sur le système immunitaire.

Les concentrés de protéines whey augmentent systématiquement les niveaux de cet antioxydant stimulant extrêmement important pour le système immunitaire bien plus que toutes les autres protéines déjà étudiées (y compris le soja) lors d’études menées sur des animaux.

Une petite étude pilote faite avec des patients séropositifs nourris avec des protéines whey a montré une augmentation spectaculaire des niveaux de glutathion de tous les participants à l’étude, et deux patients sur trois ont atteint leur poids idéal.

En réalité, il existe plusieurs brevets américains et internationaux pour le traitement du SIDA et l’amélioration du système immunitaire à base de concentrés de protéines whey.

Les protéines whey améliorent la fonction immunitaire et combattent les infections. Les animaux nourris avec des protéines whey ont toujours montré une nette amélioration à la fois de leur réponse immunitaire humorale et cellulaire notamment contre la salmonelle, le streptocoque et contre des produits chimiques extrêmement cancérigènes. Cet effet sur ​​le système immunitaire n’a pas été observé avec d’autres protéines.

Vous voulez prendre du muscle?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Lars Vandeusen

Passionné de sport et coach sportif depuis 11 années. Instructeur de musculation en salle à Bruxelles. Ces méthodes de coaching sont basées sur son expérience ainsi que sur les nouvelles méthodes d'entrainement telles que le crossfit ou les circuits training. Lars s'est spécialisé en prise de masse et en sèche.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
e556f0b93d5107a48f6eab4fa81d0966zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz