Routine d’entraînement pour les mollets

entrainement-mollet-grossir

Voici mon histoire, une routine des mollets et quelques conseils. Essayez ces exercices et vous atteindrez vos objectifs.

J’en ai entendu des moqueries pendant toutes ces années passées à développer mes mollets.

Je n’oublierai jamais quand, il y a des années, un de mes bons amis qui ne connaissait rien à la musculation m’a dit une phrase qui m’a longtemps obsédé – « Pourquoi tes mollets sont si petits par rapport au reste de ton corps ? »

« Vous êtes soit né avec de beaux mollets ou vous ne l’êtes pas. Si vous n’êtes pas doté d’un patrimoine génétique qui vous a donné des mollets de taureaux, vous ne pourrez jamais avoir de gros mollets. »

Si vous lisez ceci, je suis sûr que vous avez déjà entendu ce genre de discours, c’est un peu la hantise du pratiquant de musculation. Bien que cette personne ne connaisse strictement rien à la musculation, cette phrase m’a touché et m’a motivé à entraîner mes mollets plus que jamais et à ne jamais abandonner.

La formule de la croissance des mollets

Il y a sept ans, avant que je commence à pratiquer la musculation, j’étais tout maigre avec des mollets incroyablement minces et des chevilles très fines plus adaptées à des talons hauts qu’à une paire de bottes. Après des centaines d’heures d’étude attentive d’articles sur la musculation et la mise en commun d’un nombre incalculable de principes fondamentaux, j’ai finalement trouvé la formule pour faire grossir mes mollets

L’équilibre et la symétrie ont toujours été au centre de mon attention pendant mes entraînements et je place toujours religieusement ce principe au cœur de mes séances pour travailler sur mes points faibles au début de mon entraînement de musculation, au moment où j’ai le plus de force dans l’objectif d’obtenir un physique irréprochable.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour réaliser que mes mollets étaient aussi têtus qu’un enfant qui doit aller chez le dentiste, et c’est dans cet esprit que je me suis lancé dans un entraînement intensif des mollets avec des séries, des superséries, des répétitions élevées/basses, en variant la fréquence des séances… mais cela n’a eu aucun effet. J’étais condamné à avoir de petits mollets.

Un jour, dans un dernier effort pour tenter d’atteindre mes objectifs et d’éviter d’avoir à porter des pantalons longs pour le reste de mes jours, j’ai trouvé un espoir en la personne d’un bodybuilder nommé Flex Lewis James.

Après avoir regardé de vieilles photos, j’ai remarqué qu’il y a quelques années, le développement moyen des mollets était beaucoup plus important qu’aujourd’hui. Avec cette idée en tête, j’ai fait un véritable travail de détective en étudiant et en lisant ses rituels d’entraînement dans cette zone du corps difficile à entraîner.

J’en ai conclu que le seul exercice qu’il a toujours intégré à sa routine et que je n’avais jamais fait dans la mienne était une séquence de répétitions burn out à la fin de chaque série. Après avoir effectué une série pour travailler les mollets en position assise, debout ou après tout autre mouvement des mollets « Flex » se plaçait toujours immédiatement debout pour continuer à faire des extensions jusqu’à l’épuisement de nouveau.

Le processus derrière cette technique est de gaver de sang la zone et de fournir ainsi plus de nutriments au muscle pour qu’il se reconstitue ainsi que d’étirer le fascia sous-jacent ce qui donne plus d’espace pour la croissance du muscle.

Les résultats en suivant cet entrainement des mollets

Après avoir suivi cette routine pendant six semaines deux fois par semaine, mes mollets ont sensiblement répondu à cette sollicitation. Avant qu’ils commencent visiblement à grandir la principale chose que j’avais remarquée, c’était l’augmentation considérable de la vascularisation de mes mollets, en particulier autour des tibias.

Lire : 6 conseils pour avoir de plus gros mollets

Avant cela, cette zone n’était pas particulièrement vascularisée même si je suivais un régime spécial. L’augmentation du flux sanguin dans les mollets permet aux mollets de prendre du volume. Les nutriments étaient maintenant absorbés plus facilement par le muscle pour une récupération rapide qui engendre l’augmentation de la taille du muscle.

Plusieurs mois plus tard, ils ont continué à grandir au point que je n’ai plus eu besoin de les considérer comme une priorité pendant mes entraînements et ils n’étaient plus une de mes faiblesses. Ça ne m’était pas arrivé en sept ans d’entraînement, aujourd’hui on me complimente même sur le développement de mes mollets.

Conseils & Recommandations pour augmenter le volume de vos mollets

Voici quelques-uns des conseils et recommandations de « Flex » :

1.Lent et énergique

Lorsque vous faites n’importe quel mouvement pour travailler vos mollets, essayez de faire des répétitions lentes et énergiques afin de supprimer toute sollicitation du tendon. Le tendon d’Achille situé à l’arrière de la cheville est très puissant et assumera toute la tension exercée sur le muscle si ce mouvement est effectué trop rapidement.

Deux secondes sur la partie négative du mouvement (partie vers le bas) et une à deux secondes sur la partie positive du mouvement (vers le haut) suffiront.

2.Burn Out

Après les traditionnelles extension du mollet debout, continuez avec des répétitions burn out dans la même position sur le sol. Après une série assis, tenez-vous debout sur le sol, mais cette fois imitez la position des extensions assises en pliant les genoux à angle droit et en tenant quelque chose pour vous maintenir dans cette position. Faire des burn out dans cette position est un must pour étirer le fascia du muscle soléaire sous-jacent.

3.La plante du pied

Essayez de concentrer un maximum de votre poids corporel sur la plante de vos pieds pour diriger la résistance directement sur le muscle du mollet. Pointez les orteils vers l’extérieur si vous avez besoin d’isoler le mollet extérieur. Pointez-les vers l’intérieur si vous souhaitez développer l’intérieur du mollet.

 

 

Partagez l'article :

À propos de Maxime Landroux

Passionné par la musculation et le conditionnement physique. Maxime aide ses sportifs à développer leur masse musculaire en mettant en place un programme reposant sur ces compétences acquises durant sa formation ainsi que pendant ses années d'expérience sur le terrain en tant que moniteur haltérophile.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
34581fbc6ff5c4dafa96228e01725da7hhhhhhh

Sélectionnez votre programme et recevez :

VOUS VOULEZ TRANSFORMER VOTRE PHYSIQUE ?