La vérité sur la protéine whey !

verite-whey

Cet article a pour but de dissiper enfin la grande confusion qui règne dès que l’on parle de la whey. La whey est une incroyable substance pour de nombreuses raisons, mais vous ne gagnerez pas en masse musculaire en un rien de temps simplement en ajoutant de la whey à votre régime.

RECEVEZ GRATUITEMENT

EBOOK DE 70 PAGES
PROGRAMME SUR 20 SEMAINES
MENUS ET RECETTES

S’il y a bien une chose qui me laisse toujours perplexe, c’est l’écart qui existe entre la popularité des protéines whey et la confusion qui règne lorsqu’on parle de ce complément.

Pourquoi les gens sont si perdus lorsqu’on parle de la whey ? Je pense que cette attitude est due à la fois aux publicités mensongères que font certains fabricants de compléments sans scrupules, aux articles peu étayés écrits par des spécialistes autoproclamés qui ressemblent plus à des « gourous », et au fait que la whey est une protéine compliquée.

Dans cet article je vais essayer de balayer tout ça une fois pour toutes, vous révéler tous les secrets et briser les mythes autour de ce complément ultra populaire.

En lisant cet article, vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de whey, concentrées vs isolat, micro filtrée vs échange d’ions, et bien d’autres réponses à des questions persistantes.

Lire : Quelle quantité de protéines faut-il prendre ?

Qu’est-ce que la whey ?

Lorsque nous parlons de whey nous faisons en réalité référence à une protéine complexe composée de plusieurs sous-fractions de protéines plus petites comme la bêta-lactoglobuline, l’alpha-lactalbumine, les immunoglobulines (IgGs), les glycomacropeptides, l’albumine de sérum bovin (ASB) et des peptides mineurs tels que la lactoperoxydase,le lysozyme et la lactoferrine. Chacune des sous-fractions que l’on trouve dans la whey possède ses propres propriétés biologiques uniques.

Jusqu’à tout récemment, la séparation de ces sous-fractions à grande échelle était impossible ou alors le coût était prohibitif pour autre chose qu’à des fins de recherche. Les technologies de filtrage moderne se sont considérablement améliorées ces dix dernières années, ce qui permet aux entreprises de séparer certains des peptides hautement bioactifs à partir de la whey, comme la lactoferrine et la lactoperoxydase.

Certaines de ces sous-fractions se trouvent en quantités infimes dans le lait de vache, à des concentrations de moins d’un pour cent. Par exemple, l’une des sous-fractions les plus prometteuses pour la prévention de diverses maladies, l’amélioration du système immunitaire et l’état ​​de santé général, la lactoferrine représente environ 0,5 % ou moins des protéines whey issues du lait de vache (le lait humain contient jusqu’à 15 % de lactoferrine).

Au cours des dernières décennies, les protéines whey ont évolué et les isolats et les concentrés sont aujourd’hui de très grande qualité.

Quels sont les avantages la whey ?

La protéine whey est devenue un complément de base pour la plupart des pratiquants de musculation et des autres athlètes parce que c’est une protéine incroyable. La whey est à présent également connue comme produit anti-vieillissement ainsi que pour ses effets sur le système immunitaire.

Un nombre croissant d’études ont démontré que la whey peut potentiellement réduire les risques de cancer, combattre le VIH, améliorer le système immunitaire, réduire le stress et le cortisol, augmenter les niveaux de sérotonine du cerveau, améliorer la fonction hépatique chez les personnes souffrant de certaines formes d’hépatite, réduire la pression artérielle, et améliorer les performances pour ne nommer que quelques-unes des applications médicales et sportives de la whey.

La whey a également une valeur biologique exceptionnellement élevée (les vendeurs de whey exploitent beaucoup TROP cette réalité) et une teneur en BCAA exceptionnellement élevée.

L’un des principaux effets de la whey est son apparente capacité à augmenter les taux de glutathion (GSH). L’importance du glutathion pour le bon fonctionnement du système immunitaire est essentielle. Le GSH est sans doute l’antioxydant soluble dans l’eau le plus important du corps.

La concentration de GSH intracellulaire est directement liée à la réactivité des lymphocytes (un élément important du système immunitaire), qui suggère que les niveaux de GSH intracellulaires sont un moyen de moduler la fonction immunitaire.

Le GSH est un tripeptide constitué des acides aminés L-cystéine, L-glutamine et glycine. Sur ces trois acides aminés, la cystéine est la source principale du groupe sulfhydryle libre du GSH et est un facteur limitant de la synthèse de GSH (bien que les effets de la whey sur GSH soient plus compliqués que la simple action de la cystéine).

Étant donné que le GSH est connu pour être essentiel au système immunitaire (le stress oxydatif, le bien-être général, et des niveaux réduits de GSH sont associés à une longue liste de maladies), la whey tient une place de choix dans tout programme de nutrition. Un taux de GSH réduit est également associé à un syndrome de surentraînement chez les athlètes, donc la whey peut très bien trouver une application dans la prévention, ou tout du moins atténuer le syndrome de surentraînement.

S’intéressant directement aux athlètes, certaines études récentes suggèrent que la whey peut avoir des effets directs sur la performance et sur la masse musculaire, mais ces recherches en sont encore au stade préliminaire. Certaines études ont montré le stress oxydatif contribue à la fatigue musculaire, ainsi, avoir un niveau de glutathion élevé peut vous permettre de vous entraîner plus longtemps et plus intensément, comme le suggèrent certaines études récentes.

La whey a également une valeur biologique exceptionnellement élevée et une teneur exceptionnellement élevée en BCAA.

Les différents types de whey

La confusion qui règne autour de la whey semble provenir de la difficulté à comprendre les différents types de whey : la whey concentrée, les isolats, les isolats par échange d’ions, etc. Dans les paragraphes à venir, je vais tenter de vous expliquer tout ça.

differentes-proteines-whey

Protéine whey concentrée

La première génération de poudres de protéines whey contenait peu de protéines, à hauteur de 30 à 40 %, et contenait des quantités élevées de lactose, de matière grasse, et des protéines non dénaturées. Elles étaient considérées comme « concentrées » et étaient principalement utilisées par l’industrie alimentaire.

Les protéines whey concentrées modernes contiennent aujourd’hui 70 à 80 % de protéines et des quantités réduites de lactose et de graisse. Beaucoup de personnes ont l’impression que les protéines whey concentrées sont intrinsèquement inférieures aux isolats de whey. C’est tout simplement faux.

Lire : Dois-je prendre de la whey ou de la caseine ?

Bien que les protéines de whey concentrées contiennent moins de protéines au gramme que les isolats de whey, les protéines whey concentrées de grande qualité contiennent toutes sortes de composés intéressants qu’on ne trouve pas dans les isolats de whey.

Les bons concentrés contiennent des niveaux beaucoup plus élevés de facteurs de croissance, comme l’IGF-1, TGF-1 et TGF-2. Ils contiennent des taux beaucoup plus élevés de divers phospholipides et de lipides bioactifs, comme l’acide linoléique conjugué, et ils contiennent souvent des niveaux plus élevés d’immunoglobuline et de lactoferrine.

Bien que le manque de données ne permette pas de savoir si ces composés, que l’on peut trouver dans les bonnes protéines de whey concentrées, affectent ou non les performances et la masse musculaire d’un athlète, les études suggèrent que ces composés peuvent améliorer le fonctionnement du système immunitaire, la santé intestinale, et ont de nombreux autres effets que les athlètes et les gens « normaux » peuvent trouver bénéfiques.

Les inconvénients des protéines whey concentrées résident principalement dans le fait qu’ils possèdent un peu moins de protéines par gramme que les isolats de whey, et contiennent des niveaux élevés de matière grasse (même si ces matières grasses peuvent avoir des effets bénéfiques) et des niveaux de lactose plus élevés.

Les protéines whey concentrées ne sont donc pas intrinsèquement inférieures aux isolats de whey (WPI) et peuvent en réalité être un meilleur choix, en fonction de vos objectifs.

Certaines personnes ne tolèrent pas le lactose par exemple ou tentent de maîtriser chaque gramme de graisse de leur alimentation alors que d’autres voudront peut-être bénéficier des effets des composés supplémentaires que l’on trouve dans des protéines whey concentrées de qualité.

Lire : Quel type de complément protéiné me conviendra le mieux ?

Isolat de whey

Les isolats de whey contiennent généralement 90 à 96 % de protéines. La recherche a démontré que seules les protéines whey dans leur état non dénaturé naturel (c’est-à-dire à l’état ​​conformationnel natif) ont une activité biologique.

Le traitement des protéines whey pour retirer le lactose, les matières grasses, etc. sans pour autant perdre son activité biologique demande un soin tout particulier du fabricant. Le maintien de l’état non dénaturé naturel de la protéine est essentiel à son activité de stimulation anticancéreuse et du système immunitaire.

La protéine doit être traitée à basse température et/ou dans un environnement faiblement acide pour ne pas « dénaturer » la protéine et c’est une préoccupation encore plus importante lorsqu’il s’agit de comparer les isolats de whey et les protéines whey concentrées.

Les isolats de whey contiennent >90 % de protéines, un minimum de lactose et pratiquement pas de matières grasses. L’avantage d’un bon isolat de whey est qu’il contient plus de protéines et moins de matières grasses et de lactose par gramme.

Cependant, vous devez à présent bien comprendre que les protéines whey ont un fonctionnement qui dépasse de loin leur simple teneur en protéines, et la teneur en protéines elle-même est loin d’être le facteur le plus important lorsqu’il s’agit de décider d’utiliser des protéines whey.

Lire : Comment les compléments à base de protéines whey peuvent booster mon système immunitaire ?

Par exemple, les isolats de protéines whey par échange d’ions ont des taux de protéines plus élevés que n’importe quel autre isolat. Tout cela fait-il de l’isolat de whey le meilleur choix ? Non, mais de nombreuses entreprises les vendent encore comme étant le Saint Graal des protéines whey.

Protéine whey hydrolysée

Les isolats de protéine whey par échange d’ions se fabriquent à partir de protéines concentrées grâce à ce que l’on appelle une colonne d’échange d’ions pour obtenir un isolat de whey par échange d’ions. Ça semble plutôt très bien, mais il existe des inconvénients avec cette méthode.

Comme mentionné précédemment, la protéine whey est une protéine complexe composée de nombreuses sous-fractions de peptides qui possèdent leurs propres effets uniques sur la santé, le système immunitaire, etc. On trouve certaines de ces sous-fractions uniquement en très petites quantités. En réalité, les sous-fractions sont les éléments qui rendent la protéine whey si unique.

En raison de la nature de l’hydrolyse, les composants les plus précieux et les bienfaits pour la santé sont diminués. Bien que la teneur en protéines soit augmentée, un grand nombre de sous-fractions parmi les plus importantes sont perdues ou leur teneur est fortement réduite.

C’est ce qui fait des isolats de protéines whey par échange d’ions un mauvais choix de complément protéinés de troisième génération, même si de nombreuses entreprises les utilisent encore comme isolat en raison de leur forte teneur en protéines.

Les isolats de protéines whey par échange d’ions peuvent contenir 70 % ou plus de la sous-fraction bêta-lactoglobuline (la sous-fraction la moins intéressante et la plus allergène qu’on trouve dans la whey) avec une perte des sous-fractions les plus biologiquement actives et donc intéressantes.

Lire : Les meilleures protéines pour prendre du muscles

Ainsi, les avantages des isolats de protéine whey par échange d’ions sont destinés à ceux qui souhaitent simplement bénéficier d’une teneur en protéines au gramme plus élevées, mais ce taux élevé de protéines a un prix ; la perte d’un grand nombre des sous-fractions propres aux protéines whey.

À mon avis ce n’est pas un bon calcul, car les différences en termes de teneur en protéines entre les isolats et les isolats de protéine whey par échange d’ions sont minimes.

proteine-hydrolysee

Isolat de protéine whey hydrolysé

Cela nous amène aux isolats de protéines whey hydrolysés. La gamme de techniques de traitement utilisés pour fabriquer des isolats de protéine whey – ou obtenir diverses sous-fractions – telles que : la Cross-Flow Micro filtration (CFM ®) l’ultrafiltration (UF), la micro filtration (MF), l’osmose inverse (RO), la filtration sur membrane dynamique (DMF), la chromatographie par échange d’ions (IEC), l’électro-ultrafiltration (UE), la chromatographie radiale de flux (RFC), la nano filtration (NF), les fabricants peuvent aujourd’hui fabriquer des protéines whey de très bonne qualité. La technique la plus connue des consommateurs d’isolats de protéines whey hydrolysés est sans doute la CFM®.

Bien que le terme « microfiltration à flux croisé » soit un terme générique qui désigne plusieurs techniques identiques de traitement de la whey, la méthode de traitement CFM® utilise une technique de microfiltration à basse température qui permet la production d’un produit très riche en protéines (> 90 %), les sous-fractions importantes sont également préservées, le taux de matière grasse et extrêmement bas, et les protéines ne sont pratiquement pas dénaturées.

La CFM® est un procédé naturel non chimique qui utilise une haute technologie de filtres en céramique, contrairement à l’échange d’ions, qui implique l’utilisation de régents chimiques comme l’acide chlorhydrique et de l’hydroxyde de sodium. Les isolats de whey obtenus avec la CFM® contiennent également d’importantes quantités de calcium et de faibles quantités de sodium.

Le futur de la whey

Il existe plusieurs pistes intéressantes dans le développement et le traitement pour la prochaine génération de protéines whey.

Optimisation des ratios de sous-fractions

La possibilité d’isoler certaines sous-fractions bioactives à grande échelle des protéines de whey, comme la lactoferrine ou le peptide glycomacro en utilisant quelques-uns des procédés de traitement mentionnés ci-dessus et une autre piste de développement relativement nouvelle dans le traitement des protéines whey.

Il n’était pas possible de le faire à grande échelle il y a quelques années, mais cela peut être fait aujourd’hui grâce aux techniques de filtrage modernes utilisées par un petit nombre d’entreprises.

Elles permettent d’obtenir un complément protéiné vraiment adapté ; ainsi que la possibilité d’ajouter certaines sous-fractions dans des quantités qui n’existent pas dans la nature. Prenez l’exemple de la sous-fraction lactoferrine. Dans de nombreux produits à base de protéines whey, on n’en trouve pas à cause du traitement utilisé pour les fabriquer.

Les meilleurs produits à base de protéines whey contiennent moins de 1 % de lactoferrine et environ 0,5 % de ces microfractions rares, mais importantes. Certaines entreprises peuvent désormais ajouter une sous-fraction spécifique pour obtenir une protéine vraiment « conçue et fabriquée ».

Une entreprise travaille également à créer un isolat avec des niveaux plus élevés de la sous-fraction alpha-lactalbumine, particulièrement bénéfique, et des niveaux plus bas de la sous-fraction nutritive et allergène la bêta-lactoglobuline. Les isolats de whey avec une teneur élevée en alpha-lac seraient potentiellement supérieurs à ce qu’on peut aujourd’hui trouver sur le marché et qui est produit à grande échelle.

Concernant les concentrés, il existe une entreprise qui produit un concentré possédant des niveaux beaucoup plus élevés des facteurs de croissance (IGF-1, TGF-1, et TGF-2), et d’autres substances biologiques actives, comme des conjugués d’acide linoléique (CLA), divers phospholipides, des immunoglobulines et de la lactoferrine et a une teneur en matières grasses d’environ 15 %, ce qui est de 5 à 10 % plus gras que la plupart concentrés, mais c’est cette matière grasse qui contient ces composés.

Les protéines hydrolysées font leur retour

La plupart des gens se souviennent que les protéines hydrolysées étaient à la mode il y a quelques années, puis cette popularité a brusquement chuté. « Hydrolysée » signifie essentiellement que la protéine a été partiellement « brisée » en peptides de longueurs différentes.

Parce que la protéine est déjà partiellement « brisée », elle est absorbée plus rapidement, ce qui peut avoir des effets positifs dans certaines circonstances, comme certaines conditions métaboliques (par exemple, des victimes de brûlures ou des personnes ayant certains troubles digestifs ou des enfants nés avant terme).

Que les protéines hydrolysées soient hydrolysées ou non ne présente pas de bénéfice prouvé pour les athlètes. Le battage médiatique autour des protéines hydrolysées était fondé sur une étude chez le rat dont les résultats avaient montré que, lorsqu’ils étaient à jeun, les rats ayant consommé des protéines hydrolysées avaient présenté une meilleure rétention de l’azote que les rats nourris avec des protéines entières.

Dommage que cette étude n’est jamais été menée chez l’homme. Quoi qu’il en soit, la raison pour laquelle les compléments de protéines hydrolysées n’ont jamais connu un succès populaire c’est qu’elles avaient un goût horrible, étaient chères, et qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour justifier leur utilisation.

La façon dont elles étaient produites dénaturait aussi énormément la protéine. Une société utilise toutefois une méthode d’hydrolyse des protéines whey avec un procédé enzymatique qui leur donne un goût acceptable et qui ne dénature pas la protéine.

La production semble aussi être assez rentable. Ce type de protéines whey hydrolysées peut avoir un certain intérêt, mais peu de recherches ont été effectuées afin de démontrer ces effets pour les pratiquants de musculation et les autres athlètes.

Vous voulez des minéraux ?

Un autre produit potentiellement utile aux pratiquants de musculation et aux autres athlètes est issu d’un procédé d’extraction des minéraux présents dans le lait.

Cela donne une forme hautement disponible de calcium bio sans les matières grasses ni le lactose présent dans les produits laitiers, et qui contient également d’autres minéraux et nutriments, comme le magnésium, le phosphore, le potassium et le zinc, nécessaires à la formation des os et au fonctionnement optimal du métabolisme. Des recherches récentes suggèrent que des apports plus élevés en calcium font baisser la pression artérielle, et ont d’autres effets positifs sur la santé.

Le plus intéressant pour les pratiquants de musculation et les autres athlètes, c’est l’accélération des recherches qui ont prouvé que des apports plus élevés en calcium conduit à une réduction de la graisse corporelle peut également aider à accroître la lipolyse du métabolisme (dégradation des graisses) et à diminuer la lipogenèse (formation de graisse).

Bien que les pratiquants de musculation ne soient pas une population qui a tendance à souffrir de problèmes de densité osseuse, beaucoup n’arrivent pas à consommer suffisamment de calcium pour pouvoir constater des changements au niveau de leur graisse corporelle.

Ce nouveau produit contenant des minéraux du lait associé à diverses formules de protéines pourrait aider les athlètes à minimiser leur masse graisseuse et à maximiser leur masse musculaire.

Conclusion

Et voilà, vous savez tout. J’espère que cet article a enfin dissipé vos doutes et répondu à toutes vos questions sur la protéine whey, et que vous pouvez maintenant choisir et acheter vos protéines whey en toute connaissance de cause. Ne vous laissez pas berner par la publicité.

La whey est une incroyable substance pour de nombreuses raisons, mais vous ne gagnerez pas en masse musculaire en un rien de temps simplement en ajoutant de la whey à votre régime. Je suggère aussi aux gens de garder un œil sur certains développements récents que j’ai décrits dans cet article qui seront probablement à l’origine de la nouvelle génération de formules à base de whey.

 

Vous voulez prendre du muscle?

Obtenez gratuitement en 3 clics votre programme sur mesure

Partagez l'article :

À propos de Lars Vandeusen

Passionné de sport et coach sportif depuis 11 années. Instructeur de musculation en salle à Bruxelles. Ces méthodes de coaching sont basées sur son expérience ainsi que sur les nouvelles méthodes d'entrainement telles que le crossfit ou les circuits training. Lars s'est spécialisé en prise de masse et en sèche.
INFORMER PARTAGER MOTIVER
7dd71e7a408623daaff58b3c54f52ffcHHHHHHHHHHHHHHHHHHH